Artiste émailleur - Mitsuru Yokozawa

Artiste émailleur - Mitsuru Yokozawa
Émail

Émail

Fruit d'une technique née en Occident, l’émail est un revêtement appliqué à des matériaux tels que le métal en passant au four un vernis d’émaillage avec des composés vitreux. Ses applications sont nombreuses, des articles de la vie quotidienne aux plus belles œuvres d’art.

L'émail a un éclat unique et un aspect chaleureux permettant d'obtenir un cadran de montre captivant doté d’une belle fidélité des couleurs qui peut perdurer plus de cent ans. Le mariage des montres Seiko et de l’émail, ces créations durables qui suscitent l’admiration depuis bien longtemps, leur confère une valeur qui traversera les générations.

Artiste émailleur

Mitsuru Yokozawa

Mitsuru Yokozawa

Artisan chevronné, Mitsuru Yokozawa commence à travailler l’émail en 1968, lorsqu’il rejoint la société Fuji Porcelain Enamel Co., Ltd. En appliquant des données quantifiables aux techniques qu’il cultive depuis plus de 40 ans, Mitsuru Yokozawa parvient à améliorer la reproductibilité de techniques artisanales de haute qualité.
Il développe une acuité visuelle qui lui permet de travailler avec des surfaces enduites mesurées en fractions de millimètre.

Alors que la plupart des petits produits émaillés mesurent environ 10 cm2, la taille des cadrans utilisés dans les montres Seiko est considérablement plus réduite, avec un diamètre de 3 cm. Ces cadrans imposent également des limites draconiennes en raison de leur épaisseur et de leur planéité. Mitsuru Yokozawa est le seul artisan du Japon capable d’appliquer de l’émail sur un support aussi délicat qu’un cadran Seiko.

Avant l’application de l’émail - le processus de production

Donner forme à la surface du cadran

Donner forme à la surface du cadran

Lors de cette étape, des métaux, par exemple du cuivre ou du fer, sont découpés, estampés, mis en forme et soudés pour créer la forme de base du cadran. Le fer utilisé dans les montres Seiko est produit dans une usine distincte et envoyé à Mitsuru Yokozawa.

Le prétraitement

La base du cadran est tout d’abord enduite d’huile pour prévenir toute oxydation. L’huile est retirée lors du prétraitement et le cadran subit un lavage à l’acide, un traitement au nickel et un traitement neutralisant. Cette étape critique peut avoir des effets durables sur la qualité de l’émail.

La production de l’émail

La production de l’émail

Lors de la réalisation du vernis d’émaillage pour le cadran, la moindre variation de quantité des différents composés vitreux dans la composition peut altérer considérablement le résultat final. Une connaissance approfondie de ce processus est nécessaire pour produire un vernis d’émaillage parfaitement adapté à l’usage du produit fini.

L'application de l’émail

L'application de l’émail

Une fois le vernis d‘émaillage fabriqué, il peut être appliqué à la surface du cadran. En raison de la grande sensibilité du vernis à tout changement de température ou d’humidité, Mitsuru Yokozawa modifie la composition en fonction des conditions météorologiques. Tout changement du processus d’application peut également entraîner des différences au niveau du produit fini. Une main avertie et expérimentée est donc de la plus grande importance.

La cuisson

La cuisson

Le cadran recouvert d’émail est ensuite passé au four. La durée et la température de cuisson sont affinées en fonction des conditions météorologiques. À cette étape, les composés vitreux dans le vernis sont fondus pour parvenir à la belle et douce texture caractéristique de l’émail.

L'inspection et l'expédition

L'inspection et l'expédition

Après cuisson, le cadran enduit d’émail est inspecté. Il est examiné minutieusement pour vérifier que l’émail a été appliqué uniformément et qu'il ne présente aucune piqûre. Les cadrans qui satisfont à cette inspection sont expédiés afin d’être utilisés pour la création d’une montre.